ALPHONSE DAUDET EST-IL ETERNEL ?

Oui, bien sûr, puisque l'Association Eternel Alphonse Daudet existe et qu'elle s'efforce par le travail acharné de son jeune Président et de ses membres de perpétuer l'œuvre du père du Petit Chose en le rendant éternel.

Ce qu'il y a d'éternel chez Daudet, c'est la poésie, l'au-delà des mots qui en dit plus que les mots. C'est le type aussi de Tartarin de Tarascon, archétype du fanfaron gentil, provincial, hâbleur, qui a rejoint dans le grand musée vivant de la caractérisation Harpagon, Jean Val Jean, Figaro, Cyrano de Bergerac.

Faire entrer dans la vie quotidienne des hommes une réalité d'écriture, c'est un prodige de la création, un moment de magie métamorphosante.

Daudet d'hier, d'aujourd'hui et de demain ? Bien sûr, et pour la seule raison que la nouveauté, comme le disait Prévert, c'est ce qu'il y a de plus ancien.... La douceur de la tradition qui devient, aujourd'hui une manifestation écologique recherchée : le meunier, les champs, la chèvre, les bergers, la mule, le bon pain, l'eau du moulin, les noëls venteux, le bon vin, le fils divin. Féerie pour un autre temps que réclame aujourd'hui notre temps désenchanté. Alors, dans les nombreux aspects qu’offre l'œuvre de Daudet, il faut retenir, aujourd'hui arbitrairement, l'amour des choses simples, parfois drôles, parfois tragiques, toujours, bien sûr, humaines, qui s'inscrivent dans le cadre des comportements profondément provinciaux, authentiquement rocailleux, et toujours provençaux.

Eternel Alphonse Daudet ? En ce sens oui ; comme il y a une éternité du bruit de la source, il y a une éternité du bruit des mots où l'on se ressource.                        
                                                                                                                      

Retour à la page d'accueil                                                                                                         Gilbert Collard (03/02/10)