COMPTE RENDU  de la réception à BEZOUCE

du 18 septembre 2009

  

Etaient présents :

 

M. Henri SEGAUD, président, Me Gilbert COLLARD, Vice-Président, M. Robert GRIOT, vice-président, M. Robert THILLIER, Mme Christiane CHAMAND-DEBENEST, chargée relations publiques, Mme Françoise BALLEY, Trésorière Adjointe, Mme Ginette DUMAS, Secrétaire, Mme Micheline MOUGNOT, M. et Mme Guy MARTIN, Mme THILLIER, MM. BALLEY, CHAMAND, DUMAS, SEGAUD.

 

M. Daniel PRATS, Maire de Bezouce, Mme LETOT DEGRAVE, Conseillère Municipale Déléguée aux Affaires Culturelles, le Conseil Municipal de Bezouce, les représentants des associations de Bezouce.

 

Excusés : M. Max FOSSAC, Mme Maryvonne LEFEBVRE

 

M. Prat remercie toutes les personnes d’avoir honoré son invitation à cette réception. il présente sa commune : Bezouce est village de 2100 habitants situé entre l’autoroute A9, la Départementale 690, la voie ferrée et le canal du Cousin (à 3 m sous terre) alimenté par la fontaine de l’Eure qui va jusqu’à Nîmes. Le Vistre prend sa source à Bezouce.  Bezouce fait partie de l’agglomération de Nîmes-Métropole.

 

M. Prat exprime sa fierté envers l’écrivain local  Alphonse Daudet, auquel il voue une grande passion.  Le grand nombre de documents accumulés sur l’écrivain en est le témoignage.

 

M. Prat remet la médaille de la ville de Bezouce à Me Gilbert COLLARD.

 

Il propose aux invités à parcourir les rues du village, et de découvrir la maison où Alphonse Daudet vivait, ainsi que le projet de Musée qui abriterait tous les ouvrages et la visite du musée archéologique.

 

M. Segaud Président d’Eternel Alphonse Daudet salue Me Collard et retrace l’historique du passage de l’écrivain à Bezouce.

 

« Alphonse Daudet est né le 13 mai 1940 à Nîmes. Il est envoyé en nourrice à Fons-outre-Gardon, 2 jours après son baptême. Mais il devient chétif.

 

La meilleure servante des époux Daudet - Anne Trinquier - a une sœur à Bezouce. A l’âge de 3 ans, l’été 1943, il est placé chez la famille Trinquier à Bezouce. Il apprend à lire et à écrire à l’école privée de Bezouce. Il apprend aussi le provençal.

 

En 1947, il entre à l’école des frères à Nîmes. Mme Daudet mère (Adeline Reynaud) garde de bons souvenirs de l’école Canivet (cours privé).

 

En 1848 – 1849, suite à la faillite des époux Daudet, départ pour Lyon. Il garde des bons souvenirs de Bezouce, après son arrivée à Lyon : « …le pain pie, les bonnes pommes de terre… Je levais comme la pâte pour le pain ». « Je courrai comme un lapin de garenne ».

Quel bel éloge de  Bezouce.

 

Mme Chamand Debenest demande si quelqu’un peut expliquer que veut dire « gens de la Mamare ».

 

Il s’agirait d’un surnom donné à la famille.

 

M. Prats retrace ensuite les différentes phases du projet de Musée dont il espère un aboutissement durant son mandat.

 

La Municipalité précédente avait préempté la Maison de la Garde d’une superficie de 850 m², mais sans lancer un projet d’aménagement du site.

 

Le projet de réhabilitation de cette maison est évalué à 1 Million d’euros. Actuellement, il n’y a pas de musée Alphonse Daudet dans le Gard. L’espace Daudet à Beaucaire n’existe plus. C’est l’auteur le plus traduit dans le monde.

 

Créer un Musée Alphonse Daudet à Bezouce par sa situation géographique située entre Nîmes et le Pont du Gard serait un site opportun. Ce projet serait réalisé en plusieurs tranches à moyen et long terme. Il nécessite l’octroi de subventions. A ce Musée serait associé le Musée Archéologique, la Maison de la Culture et des Associations, une exposition permanente « de Mireille à l’Arlésienne » projet de l’Association « La souleïado de Margarido » de Marguerittes.

 

Depuis de nombreuses années M. PRAT a recueilli toute une collection de documents et archives sur l’écrivain, et il souhaiterait les mettre à la disposition du public dans cet espace. Il conclut son allocution en paraphrasant l’écrivain : « Bezouce c’est mon Maillane à moi ».

 

M. Segaud propose de transférer le siège social de la fédération Eternel Alphonse Daudet à Bezouce.

 

Me Collard remercie M. Prats pour 3 choses :

 

 

En accord avec le président, tout ce que l’on pourra faire pour vous aider : le siège de la fédération, des colloques…

 

M. Segaud informe que pour le centenaire il avait pris contact avec le Ministère de la Culture et l’Alliance Française. Il a continué ses recherches. Alphonse Daudet est l’écrivain le plus enseigné à l’étranger pour la langue française (46 pays). A Memphis (Tennesse) on fête la Saint Alphonse. Que Bezouce soit la petite étoile où se rallient les 46 pays.

 

M. Gosselin, correspondant Presse de Bezouce signale qu’à la Maison Familiale de Marguerittes qui accueille des jeunes de l’institut Franco Libanais, ceux-ci sont intéressés par Alphonse Daudet à Bezouce.

 

Les invités sont conviés à une visite du centre de Bezouce et peuvent découvrir la maison des époux Trinquier où une plaque est apposée sur sa façade. Ensuite M. Prat entraîne le groupe à la maison qui sera l’espace des musées. La visite se termine dans la salle où sont exposés des vestiges archéologiques.

 

De retour dans la salle du Conseil Municipal un vin d’honneur achève la réception.

 

La secrétaire,

Ginette Dumas

 Retour à la page d'accueil