GRAVESON

Situation géographique

 

Graveson est une commune située dans le département des Bouches-du-Rhône et de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

 

Une si jolie petite gare....

 

Daudet, souffrant, fatigué de ce Paris bruyant,  éprouva soudain un besoin impérieux de revoir son Midi,, sa beauté, ses paysages, son ciel d'azur.

Il écrivit à Frédéric Mistral et lui proposa de venir jusqu'à Maillane pour deux ou trois jours. Mistral répondit aussitôt affirmativement.
Daudet arriva un samedi par le train qui partait de Nîmes  et le déposa à Graveson, petite gare en bordure de la montagnette et de Frigolet. Mistral l'attendait, vêtu en paysan. Après ses retrouvailles, ils attaquèrent la route... De Graveson à Maillane, il fallait compter une grande heure à pied. Le vent soufflait sous les cyprès, une immense campagne et, au loin les Alpilles.

 


Au bout d'une heure, le gros bourg de Maillane apparut avec ses rues bordées de platanes. Soudain, la maison de Mistral, dite « Maison du Lézard », apparut. Mistral habita cette maison de 1855 à 1877.

C'est durant ce séjour que Mistral lui fit découvrir le Mas du Juge, sa maison natale.

 

Ils firent aussi plusieurs virées à Avignon chez les amis du Félibrige, Aubanel, Roumanille, Anselme Mathieu... Alphonse Daudet est le plus jeune de la bande et le plus turbulent.

Il est vraisemblable, qu'à partir de ce séjour, il prit conscience de son attachement viscéral pour son cher Midi, comme il le confiera bien des années plus tard  : « … Peut-être que si Mistral ne m'avait pas aiguillé sur cette voie, j'aurais filé droit sur Paris... »

 

LE FELIBRIGE

Fondé le 21 mai 1854, au Château de Fontségugne à Châteauneuf-de-Gadagne (Vaucluse), le Félibrige a pour objectifs la sauvegarde, l'illustration et la promotion de la langue et de la culture spécifiques des pays d'oc par la littérature, le théâtre, la chanson, le cinéma...

Mener une vie de félibre, c'est festoyer entre littérateurs provençaux autour d'une belle langue sonore, des agapes et un divin châteauneuf-du-pape en chantant les sept couplets de la Coupo Santo.

 

HISTOIRE

 

Sous l'empire de Rome

De surprenantes découvertes : des bases de murs montrent une occupation gallo-romaine. En ce temps là, Graveson était un lieu de passage : la voie Agrippa, fameuse route au départ de Lyon, passait par Graveson pour aller à Arles.

Le site deviendra par la suite, une nécropole : découverte de 26 tombes.

 

Les seigneurs burgondes

 

Vers le 9ème siècle, de puissantes familles militaires et burgondes s'installent et imposent une structure féodale.

Le village est transformé en forteresse.

Les murs de 1,80 mètre d'épaisseur et de 8 mètres de haut sont doublés

d'un chemin de ronde et entouré de douves.

Graveson, entourée de remparts, devient une véritable ville du Moyen-Age, bâtie pour la guerre.

Aujourd'hui, les seuls vestiges qui restent de cette époque sont :la façade nord du château et le grand portail qui abrite l'Office de Tourisme.

 

Graveson protégé par l'Abbaye de Montmajour

 

Le Comte de Provence va céder ses droits à l' Abbaye de Montmajour, fondée en 948 par des moines bénédictins.

L'église actuelle est une des plus grandes et des plus belles en oeuvres artistiques de la région.

 

Une époque glorieuse

 

A partir du XVIIIème siècle, Graveson profite de la révolution industrielle, du développement démographique, de la mise en place d'un système d'irrigation.
C'est l'époque des grands jardins et des plantations fruitières.

 

L'agriculture traditionnelle doit faire place  aux chemins de fer, au réseau routier et au commerce. Mais le village rural préserve ses traditions.

 

COUTUMES et TRADITIONS

Le Corso

 

Le corso de Graveson, célèbre carnaval qui attire depuis plusieurs années, près de 3000 visiteurs.

 

Les Fêtes très anciennes

La Saint-Eloi, la Saint-Roch et la Saint-Jean.


Elles ont gardé tout leur rituel et sont plus qu'une fête folklorique ; elles sont une tradition vivante transmise par les aïeux.

Saint-Eloi est fêté le dernier week-end de juillet, et pour l'occasion la Charrette parade dans les rues du village.

 

C'est l'occasion de défilés de cavaliers, en costumes traditionnels de Provence. Une manière d'honorer les origines et la langue du pays.
Ces fêtes se déroulent de mi-juin à début septembre dans différents villages de la Provence mistralienne, dont Graveson.

 

 

 Film tourné à Graveson

Le village a servi de lieu de tournage du film des Charlots « Les Fous du Stade », sorti en 1972, avec de nombreux figurants locaux.

 

Personnage célèbre

 

Auguste Chabaud.

 

 

 

Le musée Auguste Chabaud est consacré au peintre et sculpteur gravesonnais (1882-1955) qui, installé dans sa demeure familiale au Mas de Martin, au pied de la Montagnette, a fait de celle-ci son principal sujet d'inspiration.

 

D'abord postimpressionniste : Maison au bord d'un canal, 1902

puis apparenté au fauvisme par la force d'expression de ses tableaux aux couleurs violentes cernées de contours noirs.
Il peut être situé dans un courant proche de l'expressionnisme.
Les vieilles provençales, 1909, la Roubine, 1912.

 

Le Musée des Arômes et du Parfum

 

 

Les senteurs vous font partager un moment d'exception.
Assistez aux distillations gratuites de printemps en mai – d'été (juillet et août) à 16 h les lundi, mercredi et vendredi.

Visite du Musée, jardin bio, le carré des simples, boutique bio aromatic, bar à fruits et salades aromatiques, massage zen.

 

Retour en page d'accueil