Promenades littéraires autour des chemins d'Alphonse DAUDET

 

Une nouvelle année 2019 nous ouvre les bras. Quelle soit pour chacun de nous un message de bonheur et pour Alphonse Daudet une brillante année.

Les promenades culturelles et patrimoniales que nous faisons, nous rappellent l'héritage du passé et la fièvre du présent. La visite d'une maison, d'un site, d'un château, la vue d'un document d'époque, suffisent souvent à créer une surabondance d'émotions. L'atmosphère est saturée de création, d'authenticité, d'histoire.

 

Souvenons-nous de notre première sortie à Lasalle où nous avons vu la grande bâtisse cévenole de la famille Gibelin, cousin de Daudet.

Souvent, ces réflexions me viennent et j'évoque le souvenir de Bellegarde, de Graveson, Barbentane et Châteaurenard. L'agréable promenade de Jonquières Saint-Vincent et nos pas sur la Via Domitia. Je revis la promenade à travers les pins à Montauban et les moulins de Fontvieille. Mais aussi, le pittoresque village de Montfrin, de la visite du château et de la maison où habitait le fameux cousin Reynaud dont Daudet s'est inspiré pour créer le truculent personnage Tartarin.

A Châteauneuf-du-Pape c'est le poète félibre, Anselme Mathieu, grand ami de Daudet, que nous découvrons. Les souvenirs cheminent interminablement avec nous et retrouvent leurs lettres de noblesse.

A Alès, c'est l'inauguration de la plaque apposée sur la façade où le Petit Chose a été Maître d'Etudes.

Je sonde l'horizon, et je vois avec vous l'imposant Château de Tarascon dont l'histoire nous a été magnifiquement contée et le souvenir du majestueux Tartarin de Tarascon. J'ai marché avec vous à la rencontre des Félibres, Mistral, Roumanille, Aubanel dans le Palais du Roure, je suis allée à la rencontre de Pontmartin et de la Mule du Pape... Ce pittoresque conte est un enchantement pour toutes les générations. Sept ans pour donner son coup de pied... ! Comme quoi, tout vient à point à qui sait attendre... !

 

Cher Alphonse Daudet, aimé de tant de gens qui sont venus et viennent encore du bout du monde pour visiter les villes, les villages, le Moulin. Chers touristes qui ont souvent appris le français dans les écrits de Daudet. L’œuvre d'Alphonse Daudet est familière à tous ceux, à travers le monde, qui parlent notre belle langue française et elle est aimée par eux.

Pourtant, nous pouvons dire, aussi, pauvre cher Alphonse, car Alphonse Daudet n'a pas encore la place qu'il est en droit d'attendre dans la ville où il a vu le jour.

C'est pourquoi, nous allons continuer à jouir de panoramas aussi variés qu'inattendus sur les Chemins d'Alphonse Daudet, car vous êtes  restés sensibles aux lieux où le grand écrivain a laissé ses empreintes.

Les maires des communes ont bien compris l'impact touristique et culturel que pouvaient susciter les contes de Daudet.

 

 Ainsi, le village de Cucugnan a créé un spectacle en 3D mettant en scène le magnifique Curé de Cucugnan.

La ville de Tarascon met à l'honneur la notoriété mondiale de Tartarin.

Fontvieille retrouve ses lettres de noblesse avec la remise en valeur du Musée Daudet.

Jonquières Saint-Vincent va inaugurer prochainement une grande fresque réunissant Daudet et Mistral.

Saint-Alban Auriolles dans l'Ardèche met en valeur, dans le mas Musée Daudet, une remarquable bibliothèque de livres rares et de lettres inédites.

 

Comme vous le savez, ma passion pour Alphonse Daudet est toujours aussi forte et entière. Cette passion je l'ai mise par écrit dans mon livre Sur les Chemins d'Alphonse Daudet. Si je vous ai rappelé nos sympathiques et amicales promenades, c'est pour vous informer que j'ai formulé un vœu. Ce vœu, je le souhaite de tout mon cœur, c'est mettre sur la route culturelle et touristique Alphonse Daudet, une signalétique dans les communes du Sud où notre écrivain a laissé une trace.

Ce projet ne verra le jour que si des hommes de bonne volonté ont la ténacité de relever ce défi.  J'ai présenté la signalétique des Chemins d'Alphonse Daudet à Monsieur le Préfet qui le soutient et ouvre les portes des Organismes d'Etat susceptibles d'apporter aussi leur financement et leur compétence

Des réunions sont organisées pour faire avancer le dossier sur les communes du Gard et limitrophes.

Le second projet qui me tient également à cœur, c'est la création d'une promenade littéraire et mémorielle Alphonse Daudet au cœur de la ville de Nîmes. J'y travaille en collaboration avec la Ville.

 

L'année 2019 est une grande année Alphonse Daudet puisque nous fêtons les 150 ans de la parution des Lettres de Mon Moulin, commémoration validée par le Ministère de la Culture. Ces délicieux contes, tour à tour, drôles et émouvants, sont une ode aux couleurs ensoleillées, à la nature ; des petits bouts de vie auréolée de sagesse et d'humanité. Monsieur Lacour nous apporte son soutien indéfectible pour l'impression de ces contes savoureux.

C'est en homme éclairé qu'Alphonse Daudet a voulu vivre sa vie, porteur d'un message symbolique, celui du peuple, dans un langage simple et coloré. Ce peuple dont les personnages variés nous sont familiers et créent la jonction entre nos rêves d'aujourd'hui et nos aventures de demain.

Nous aussi, sachons être des femmes et des hommes éclairés pour mettre en valeur l’œuvre, les nombreux chemins et les divers lieux de mémoire d'Alphonse Daudet.

C'est un défi que notre société peut relever.

Alphonse Daudet a ce talent à nul autre pareil de rendre vivant l'infiniment petit.

Pour moi, il reste la première étoile découverte à Bezouce sous un ciel infiniment bleu.

 

                  Monique DEGRAVE

Présidente de la Fédération Éternel Alphonse Daudet