FEDERATION ETERNEL ALPHONSE DAUDET

SORTIE DANS LES COTES DU RHONE

Sur les chemins d'Alphonse Daudet

CHATEAUNEUF-DU-PAPE - Samedi 22 avril 2017

 

Membres participants :

DEGRAVE Monique, QUEYRANNE Pierre, SANCHEZ Anny, GATTERRE Gérald, FERRAND Colette, FERRAND Claude, FRA Viviane, FRA Jean-Pierre,

PRATS Daniel,  ROUX Francine, TSCHIRRET Simone, MORIN Josiane, COLPART Didier, SITJAR Michel, SITJAR Christiane, BAUGUEN Jean-Alain, BATY Danielle, CHARDES Christian, GIRAUD Christian, SOULIER Jacques.

 

Membres excusés :

LAVIE Evelyne, LAVILLONNIERE Jean-Claude, LACOMBA Josiane, COLPART Nathalie, DUMAS Ginette, DUMAS Michel, CADENAT Joëlle, CADENAT Claude, OBERSON Bernadette, OBERSON Fred, GRASSET Anne, GRASSET Claude, FAYOLLE Bernard, VEYRIER Lionel, CORNEC Claude, SMITH Thierry,

THILLIER Françoise, THILLIER Robert, GARCIA Chantal.

 

Notre septième sortie sur les pas d'Alphonse Daudet et d'Anselme Mathieu, son fidèle ami,  s'est déroulée en direction d'une ville qui fut jadis la résidence d'été des Papes.


A notre arrivée sur le parking de la Renaissance, nous sommes accueillis par Madame Fabre, adjointe au maire et Marie-José, guide à l'Office de Tourisme.


La Chapelle Saint-Théodoric

Cette chapelle (Xème et XIème) est classée monument historique en 1984.
C'est le plus ancien monument, il semblerait qu'il soit à l'origine de la création du village. Les fresques du XIIème, uniques en Vaucluse, représentent les apôtres.


Les compagnons ont marqué de leurs initiales certaines pierres.


Origine du village

Le village est mentionné pour la première fois en 1094 sous le nom de « Castro Novo » (nouveau village fortifié).

Au XIIème, il s'appelle Châteauneuf calcanier, en référence à la chaux que l'on y produit.

Au XIXème, les lettres de  Daudet porte le nom « Châteauneuf des  Papes ».

En 1893, Joseph Ducos, maire lui donne son nom actuel.

 

L'église de Notre-Dame de l'Assomption (XIIème).

De style roman provençal, construite sur les anciens remparts du XIème.


Au XVIIIème, elle est agrandie. Elle abrite une magnifique chaire en pierre de Velleron, œuvre du sculpteur Laffite, décrite par le poète Anselme Mathieu.

Elle abrite un splendide chemin de croix en pierre et une grande statue du bienheureux Pierre de Luxembourg, saint patron de la cité et protégé de

Clément VII. Né en 1369, le jeune prêtre précoce est nommé Evêque de Metz à 15 ans, puis cardinal par son protecteur Clément VII. Emporté par la tuberculose, à l'âge de 18 ans, il est enterré dans le cimetière des Pauvres d'Avignon, sa tombe devient très vite un lieu de pèlerinage.


LE CHATEAU DES PAPES

Il n'est guère étonnant que les Papes, alors qu'ils habitaient dans leur superbe palais d'Avignon, aient choisi Châteauneuf comme résidence d'été. Face à l'agitation de la ville pontificale, le village est un véritable havre de paix, reposant, dans un cadre prestigieux.

Un château construit sous le règne des Papes, comportait à l'origine quatre tours d'angle et était protégé par des remparts.

 Lieu de repos et de villégiature, les papes font des séjours de courte durée dans un cadre de vignobles, d'oliviers et de fruitiers.
En 1411, après le départ du dernier pape d'Avignon, Benoît XIII, le château va se dégrader, et les guerres de religion vont achever sa destruction.

A la Révolution, le château en ruines est vendu aux enchères comme bien national.


Une à une les pierres sont enlevées pour la construction des maisons du village.
En août 1944, les troupes allemandes font sauter le donjon... Heureusement, la moitié du bâtiment résiste à l'explosion et se dresse fièrement pour rappeler son passé glorieux.

 


Ce village si riche sur le plan historique l'est aussi sur le plan vinicole. Ici règne un microclimat avec un sol caillouteux, ocres et roux, gorgés de soleil, qui dispense à la vigne la chaleur dont elle se nourrit. Rajoutez à cela plusieurs siècles de travail de la vigne et vous comprendrez pourquoi Châteauneuf-du-Pape produit un vin d'excellence. Les vignerons sont à l'origine de l'Appellation d'Origine Contrôlée.

Le vin comporte pas moins de 13 cépages.

A l'origine, « le vin du Pape » fait le régal des Félibres, de la Région, du Tout Paris et des cours européennes.

La bouteille armoriée de Châteauneuf-du-Pape est emblématique et a été créée en 1937. L'écusson qu'elle porte symbolise une tiare papale placée au-dessus des clés de Saint-Pierre. Plusieurs millions de bouteilles sortent chaque année des caves locales.


La Fête des vins « Saint-Marc » se déroule en Avril.

La fête de Saint-Pierre de Luxembourg en Juillet.

La fête de la Véraison en Août.

 

Nous remercions la municipalité qui nous a offert à l'Hôtel de Ville le verre de l'amitié autour du célèbre vin royal, impérial, pontifical comme l'avait nommé notre Alphonse Daudet dans son œuvre.

Tous nos remerciements à notre guide qui nous a transmis l'amour pour son village grâce à ses connaissances, sa compétence et sa ferveur.

 

La Présidente a conté avec passion le lien qui existait entre Alphonse Daudet et Anselme Mathieu.


Qui est Anselme Mathieu ?

 

Naissance

Anselme Mathieu est un enfant de Châteauneuf-du-Pape, né le 21 avril 1828. Ses parents, propriétaires aisés, cultivent les vignes et les oliviers.

 

Etudes

Anselme Mathieu fait ses études à Avignon où il rencontre Frédéric Mistral et Joseph Roumanille. Anselme est beau garçon et préfère la compagnie des jolies filles. Il n'obtient pas son baccalauréat et rentre chez ses parents. Il aime la poésie, la rêverie, la chasse et l'amour.

 

Le poète des baisers.
Le Félibre di Poutoun transcrit l'amour dans ses poèmes. Il est surnommé le « poète des baisers ». Il prend pour blason une branche de rosier à sept boutons avec cette devise « Tant de bouton, tant de poutoun ». Tant de boutons, tant de baisers.

 

Création du Félibrige

En 1854, il participe à la création du Félibrige avec Mistral, Aubanel, Brunet, Giera,Roumanille et Tavan.

 

Cette année-là, il commercialise son vin décoré d'une étiquette « VIN DI FELIBRE » avec ces vers :

« Li forço, au vent-terra, vènon ravoio ;

L'aïoli douno au cor la bono imour ;

Li bello de vint an dounon l'amour ;

Lou vin de Casrèu-Noù douno la voio ;

Emai lou cant, email l'amour, email la joio ! »

 

Le Mistral ravive les forces :

L'aïoli donne au cœur la bonne humeur ;

Les belles de vingt ans donnent l'amouir :

Le vin de Châteauneuf donne le courage, et le chant, et l'amour, et la joie !

 

En 1861, Anselme Mathieu, âgé de 33 ans épouse une ravissante jeune fille de 17 ans Thérèse Establet. Celle-ci sera l'inspiratrice de ses nombreux poèmes sous les prénoms de Zine, Flour de Rose, ou Loleto. 43 poèmes se trouvent dans le recueil La Farandole, publié trois mois après le mariage et préfacé par Mistral.

Son commerce étant prospère et connaissant la misère dans laquelle se trouve le jeune Alphonse dans Paris, Anselme lui envoie régulièrement de l'argent pour subsister.

 

Au décès de sa mère, le domaine est partagé entre les six enfants. L'arrivée du phylloxéra amène la ruine. Anselme trouve un emploi de gérant à l'Hôtel du Louvre d'Avignon. En juin 1877, sa jeune femme de 33 ans meurt de la tuberculose.

En 1881, fatigué et ruiné Anselme revient à Châteauneuf-du-Pape chez son frère Louis.

Alphonse Daudet, l'ami fidèle se souvient de l'aide financière d'Anselme dans ses années de galère. Il lui envoie de l'argent pour subsister et il arrive à lui obtenir une pension du Ministère de l'Instruction Publique. Un soir d'hiver, il glissa sur le sol verglacé et se cassa la jambe. Il resta étendu dans la rue plus de deux heures sous un mistral glacial. Quelques jours après, le 8 février 1895, Anselme Mathieu s'éteint doucement d'une congestion pulmonaire.

Des membres de notre Association, Mme Fra et Mr. Chardes ont fait des démarches pour retrouver sa tombe, mais en vain. Mr Chardes a rencontré une descendante

 d'Anselme, Mme Mathieu qui a eu la gentillesse de nous rencontrer à la Mairie.



Le  restaurant le Verger des Papes, situé à proximité du château des papes, et jouissant d'une vue panoramique exceptionnelle sur le vignoble, le Rhône et le Palais des Papes, a régalé nos papilles d'un vin capiteux et d'une cuisine traditionnelle provençale.



CHOCOLATERIE CASTELAIN

Dans l'après-midi, nous avons été accueillis à la Chocolaterie CASTELAIN, 1745 route de Sorgues à Châteauneuf-du-Pape, avec des chocolats délicieux appelant notre gourmandise. Ces chocolats sont garantis pur beurre de cacao et sans huile de palme.

Notre guide propose la découverte de l'atelier de fabrication par une vidéo de quinze minutes.


C'est dans l'odeur suave de chocolat que nous nous sommes dits au revoir en attendant de partager dans la fraternité un autre chemin d'Alphonse Daudet.

        Monique DEGRAVE

       Présidente de la Fédération Eternel Alphonse Daudet

Retour en page d'accueil