FEDERATION ETERNEL ALPHONSE DAUDET

SORTIE DANS LES ALPILLES

Sur les chemins d’Alphonse Daudet – FONTVIEILLE

SAMEDI 30 AVRIL 2016

 

 

Etaient présents :

Mme Monique DEGRAVE – M. Guy FRUSTIE Maire de Fontvieille – M. Claude BIRULI Président de l’Association des Amis du Moulin – M. CHARDES - M. DAVID – M. Jean-Alain BAUGUEN – Mme Danièle BATY – M. et Mmes amis Suisse - M. Didier COLPART – M. Claude CORNEC –

M. Jean-Pierre FRA - Mme Viviane FRA – M. Bernard FAYOLLE – M. Alain GAILLAUD –

Mme Chantal GARCIA – Mme Anny SANCHEZ – M. Gérard GATTERRE – Mme Anne GRASSET – M. Claude GRASSET – Mme Raymond HUBAC – Mme Evelyne LAVIE –

M. Bernard PRADIER – M. Daniel PRATS – M. Pierre QUEYRANNE – M. Michel SITJAR –

 Mme Francine ROUX – M. Jacques SOULIER – Mme Simone TCHIRRET – Mme Chantal VICENTI – M. Paul VICENTI.

 

 

En cette belle journée du  samedi 30 avril 2016, nous avons rendez-vous sur le parking municipal de Fontvieille. Sur le parcours nous nous sommes arrêtés devant la maison où a vécu de 1919-1939 le peintre et illustrateur Léo Lelée (1872–1947). Le groupe se dirige vers le Château de Montauban propriété de la famille Ambroy qui possédait une magnifique demeure. Ecoutons Daudet décrire ce château : « originale et vieille demeure qui commence en château, large perron, terrasse italienne à pilastres, et se termine en murailles de mas campagnard ». Le château de Montauban a des allures de mas à l’italienne où Alphonse Daudet occupe la chambre à l’angle gauche du 1er étage, celle qu’on nomme ici la chambre du vent. Fontvieille marquera à jamais la sensibilité de l’écrivain. Nous avons lu la plaque qui est apposée sur la façade du château : «Braves gens, maison bénie ! Que de fois je suis venu là, me reprendre à la nature, me guérir de Paris et de ses fièvres… ». C’est d’ailleurs à Fontvieille qu’il passera quelques jours à l’occasion de son voyage de noces pour faire découvrir la région à sa jeune épouse Julia. Plus tard il y reviendra accompagné de ses enfants et parfois seul pour y retrouver son cher ami Timoléon Ambroy.

La jeune et jolie Octavie née Ambroy avait épousé Louis Daudet, le cousin d’Alphonse. Elle avait quatre frères : Louis (Consul) – Ligier (Avocat) – Alphonse (Notaire) – Timoléon appelé Tim (viticulteur et Maire de Fontvielle).

Lors de ses visites fréquentes aux cousins Ambroy, le jeune Alphonse trouve-là un point d’ancrage, une famille unie et chaleureuse, un foyer accueillant, un sentiment de stabilité qu’il n’a jamais connu. Il y découvre aussi une culture locale vivace et un paysage méditerranéen dont il sera amoureux toute sa vie : les cagnards pleins de soleil à l’abri du mistral, les paysages infinis de calme et de sérénité ; les pins dont l’odeur le suivra jusqu’à sa mort.  Daudet dans un de ses célèbres carnets verts notera : « tous les pins me rappelleront Fontvieille ».

 

Ce château accueille : « le musée de l’écrivain qui nous dévoile les souvenirs de l’auteur mais aussi une exposition Fontvieille en histoire » avec les salles thématiques dédiées aux santons, crèches provençales, aux courses camarguaises, aux costumes traditionnels de l’Arlésienne et les peintures de Léo Lélée. Un hommage a été fait en 2004 à Mme Ugolini évolution du santon et à M. Manolo  Fanolir qui a légué ses trophées d’arènes.

 

Nous quittons le château de Montauban en adressant nos remerciements à M. David qui nous a présenté le Musée Daudet ainsi que l’histoire de la vie de Daudet.

 

Nous grimpons dans l’odeur des pins et sur des sentiers caillouteux en compagnie du Président de l’Association des Amis du Moulin Claude Birulli.

 

Les Moulins de Fontvieille :

 

Extrait d’Histoire de Mes Livres d’Alphonse Daudet : «…Mon  Moulin ne m’appartient jamais, ce qui ne m’empêchait pas d’y passer de longues journées de rêves et de souvenir ».

 

Les Lettres de Mon Moulin.

Le recueil des Lettres de Mon Moulin tel que nous le lisons aujourd’hui comporte 24 contes et nouvelles qui furent publiés à des époques différentes. Aujourd’hui ces Lettres ont fait le tour du monde :

Avant-propos, Installation, La Diligence de Beaucaire, Le secret de Maître Cornille. La Chèvre de Monsieur Seguin, Les Etoiles, L’Arlésienne, La Mule du Pape, l’Agonie de la Sémillante, Les Douaniers, Le Curé de Cucugnan, Les Vieux, Les Trois Messes Basses. En Camargue, La Mort du Dauphin, Le Sous-préfet aux Champs, Le Poète Mistral, les Oranges, Le Portefeuille de Bixiou, La Légende de l’Homme à la cervelle d’or, les Deux Auberges A Milianah, les Sauterelles, l’Elixir du Révérend Père Gaucher.

 

Sur la colline 4 Moulins :

-                      Moulin Tissot-Avon situé derrière le Château de Montauban, moulin municipal en cours de        restauration.

-                      Moulin Ramet le moulin privé a fermé en 1900.

-                      Moulin St-Pierre-Ribet dit Moulin Alphonse Daudet inauguré en 1935 par le Président Edouard            Herriot et propriété de M. Jacques Bellon.

-                      Moulin Sourdon ou moulin tombé parce qu’il a été le premier à perdre ses ailes.

 

Dans le pays 32 vents soufflent sur plus de 300 jours par an.

 

Le meunier est respecté pour son travail car il est considéré dans les villages comme le père nourricier.

Le Moulin est l’âme du village, il est sacré.

La farine c’est le pain et le pain c’est la vie.

 

Le groupe se dirige vers l’Hôtel de Ville où nous accueille M. le Maire Guy Frustié.

En nous souhaitant la bienvenue, M. le Maire nous fait l’historique du riche passé de sa commune et à cette occasion manifeste son attachement à notre Fédération qui vient pour la première fois à Fontvieille.

 

Discours et remerciement de la Présidente pour cet accueil des plus chaleureux :

 

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour chers Amis de Daudet,

Bonjour Monsieur le Maire,

 

Les membres de la Fédération Eternel Alphonse Daudet vous remercient de nous recevoir dans votre Hôtel de Ville.

 

Aujourd’hui, nous sommes heureux de nous retrouver à Fontvieille pour évoquer les liens qui unissent notre célèbre écrivain Alphonse Daudet à votre commune.

 

En s’inspirant des paysages de Fontvieille et des Moulins construits sur la colline, Daudet a donné naissance à son œuvre majeure « Les Lettres de Mon Moulin » qui a fait le tour du monde.

 

La lecture des Lettres de Mon Moulin fait irrésistiblement briller le soleil et chanter les cigales. On se surprend à en lire les dialogues avec un accent du Midi et à humer l’air à la recherche des bonnes odeurs de la Provence. Au fil des histoires, Alphonse Daudet nous narre les anecdotes d’un moment et d’un lieu, de Fontvieille - où se situe le fameux moulin – en passant par la Corse et l’Algérie… Il nous parle aussi de valeurs éternelles – le goût de la liberté, la difficulté d’aimer, la dignité de vivre – de plaisirs intemporels – les délices de la gourmandise, les vertus du rire…

 

Dans un de ses célèbres carnets verts, Daudet notera « … tous les pins me rappelleront maintenant Fontvieille ».

 

Fontvieille et notamment le Château de Montauban a été pour Daudet un merveilleux ancrage. Il retrouvait la maison de famille unie et chaleureuse qui lui avait tant manqué durant son enfance, le maintien des traditions et une culture locale. Vous avez pu voir l’inscription sur la façade du Château :

« Braves gens, maison bénie ! Que de fois je suis venu là, me reprendre à la nature, me guérir de Paris et de ses fièvres… ».

 

C’est d’ailleurs à Fontvieille qu’il passera quelques jours lors de son voyage de noces pour faire découvrir la région à sa jeune épouse Julia.

Plus tard, il y reviendra accompagné de ses enfants et parfois seul pour retrouver son cher ami Timoléon Ambroy, dit Tim, maire de Fontvieille.

Voici ce que disait Daudet : « Je revenais au Moulin songer au livre que j’écrivais plus tard et que je daterais de ma ruine aux ailes mortes ».

 

Mais Fontvieille s’illustre aussi par un riche passé grâce à sa situation au carrefour de voies antiques de communication, la voie Aurélienne, de l’aqueduc romain de Barbegal, de la proximité des marquis des Baux, de la puissance religieuse de l’Abbaye de Montmajour, et plus près de nous l’âge d’or des carrières.

 

Le travail et la ténacité des Fontvieillois ont réussi à maintenir dans ce beau village les traditions provençales.

 

Le talent et le rayonnement de ses artistes, poètes, écrivains, l’œuvre universelle de peintres célèbres Van Gogh, Léo Lelée, la renommée mondiale d’Alphonse Daudet ont contribué à faire de Fontvieille un centre culturel d’envergure internationale.

 

La Fédération Eternel Alphonse Daudet qui est une association à la fois littéraire, culturelle et touriste est entrain de finaliser la création d’une brochure qui servira de guide pour marcher sur les chemins de Daudet. 25 communes sont répertoriées dont Fontvieille.

 

L’idée de ce guide est venue du constat qu’Alphonse Daudet, connu, mais non reconnu du grand public, est apprécié à sa juste valeur, par quelques esthètes, universitaires, et par les touristes étrangers.

 

Pour les plus jeunes, comme pour les moins jeunes, marcher sur les pas de Daudet dans chaque village, dans chaque ville aura l’impact médiatique d’un MUSEE A CIEL OUVERT.

Les avantages de ce guide en terme touristique seront multiples, car cette brochure de la Provence au Languedoc, sera un parcours à la fois culturel et historique, ouvert à tous, à la mémoire de Daudet et des amoureux du Patrimoine.

 

Elle sera un support pour les voyages scolaires, les associations diverses, les visiteurs locaux, les universitaires.

 

Avec les mémoires du village, nous irons à la recherche des petites histoires dans la Grande Histoire du passé. Ces anecdotes belles et insolites qui ont traversé le temps.

 

C’est aussi envoyer un message d’espoir et de fraternité : « Vive la Vie » trois mots qu’Alphonse Daudet a laissé en héritage à ses enfants et à nous tous.

 

Monique Degrave

Présidente de la Fédération Eternel Alphonse Daudet

 

Afin de marquer la venue de la Fédération Eternel Alphonse Daudet à Fontvieille, Mme Degrave Présidente honore M. le Maire d’une Médaille Alphonse Daudet.

L’apéritif est offert en Mairie par M. Guy FRUSTIE. Une photo officielle est fixée à la sortie de l’Hôtel de Ville de Fontvieille.

 

Nous nous séparons pour aller rejoindre le restaurant La Table du Meunier 42 cours Hyacinthe Bellon 13990 Fontvieille 04 90 54 61 05. Dans un décor authentique et provençal poulailler de 1765 terrasse ombragée et parking privé. Table que nous vous recommandons pour retrouver les saveurs d’antan.

 

Nous remercions M. Michel Sitjar pour la sono et les chants.

 

L’après-midi, nous nous rendons sur le site de Barbegal.

 

LES AQUEDUCS PARALLELES ROMAINS ET LA MEUNERIE DE BARBEGAL

 

Les aqueducs.

Datation entre le troisième et le quatrième siècle.

 

L’aqueduc du Nord dit d’Eygalières allait vers Arles en traversant les plaines de Barbegal.

 

L’aqueduc du Sud dit des Baux captait des sources venant des Alpilles.

 

La Meunerie.

 

Là s’étendait une vaste plaine marécageuse, longue de 7 kms jusqu’à Arles.

 

Le site de Barbegal, une paroi rocheuse haute de 20 m, vestiges d’une meunerie avec une pente de 30° degré.

 

Deux rangées de 8 roues à eau qui entraînaient 16 moulins.

Les meules étaient séparées par une allée centrale. Les roues à l’extérieur étaient accolées à l’escalier.

 

Production : 4 tonnes et demie de farine par jour : (Arelate 25000 habitants). Véritable usine avec bâtiments commerciaux… etc. (lors de fouilles une statue de Bacchus fut retrouvée).

 

L’époque romaine a marqué les Alpilles et surtout la ville de Fontvieille.

 

Cet ouvrage remarquable, unique au monde, le plus ancien moulin à eau, à roue verticale, connu a été classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 1981.

 

Cette sortie dans les Alpilles magnifie notre illustre écrivain à travers Les Lettres de Mon Moulin.

 

C'est toujours avec un immense plaisir que nous retrouvons nos chers amis de Daudet et que nous accueillons les nouveaux arrivants.

 

Nous vous encourageons tous à poursuivre la lecture  d'Alphonse Daudet.

 

Après cette belle journée passée dans la bonne humeur, dans le partage et dans l'amitié, nous vous disons à bientôt sur un autre chemin....

 

 

  Monique DEGRAVE                                                     Francine ROUX

 

  Présidente                                                                      Secrétaire

Retour en page d'accueil